Lorient Agglomération

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le territoireLes projetsCompétencesA votre service



Evénements 2014
Une expo à la Maison de l'Agglomération
Lorient Agglomération port d'attache de Tara
Le Team Jolokia, laboratoire social
Volvo Ocean Race 2014/2015


Webcam
Vidéos
Photos
L'agglo vue du ciel


Dates, délibérations et comptes-rendus du conseil
Marchés Publics
Accès aux documents officiels




Office de tourisme
L'agence de développement
Espace professionnel
Espace presse
Liens utiles

Rubans du développement durable

Lorient Agglomération > Le territoire > Historique

L'histoire du Pays de Lorient

Les monuments mégalithiques présents sur tout le territoire attestent du peuplement du Pays de Lorient à partir de 3 000 ans avant JC. Les vestiges des voies romaines qui reliaient Vannes à Quimper et Port-Louis à Carhaix témoignent de l’occupation gallo-romaine. Le château et la ville close d’Hennebont, les demeures seigneuriales à Gestel ou à Cléguer évoquent l’époque féodale.

Une histoire mêlée à celle de Lorient

Lorient est née en 1666, lorsque la Compagnie des Indes créée par Colbert s'installe à Port-Louis puis au fond de la rade sur un emplacement qu'on va nommer L'Orient. Le commerce avec les Indes fait la fortune de la ville naissante et assure son développement rapide. La Compagnie des Indes va connaître la prospérité, puis le déclin. En 1770, le roi achète le port et en fait un arsenal royal. L'enthousiasme révolutionnaire de ses habitants vaut à Lorient d'être classée en 1790 comme chef-lieu d'arrondissement. Avec l'Empire, la vie de la cité va dépendre de l'arsenal. Après la guerre de 1914-1918, Lorient poursuit son développement. L'ouverture d'un grand port de pêche accroît encore son activité.

 

La compagnie des Indes
© Collection du musée de la Compagnie des Indes

 

Une histoire maritime

Le territoire que recouvre Lorient Agglomération est constitué d’anciennes paroisses rurales. Mais la proximité de la mer a marqué l’histoire locale. La création des forges d’Hennebont sur la commune d’Inzinzac en 1860 s’explique par les besoins en fer blanc de l’industrie sardinière. Pont-Scorff a connu une industrie de la pêche florissante grâce au saumon. Le port d’Hennebont s’est développé autour de l’activité du bois qui était ensuite acheminé par la mer et l'importation de houille d'Espagne pour les hauts-fourneaux. Guidel a longtemps tourné le dos à la mer avant de s’ouvrir sur sa façade maritime, pour des raisons notamment touristiques. Quant aux communes situées sur le littoral, elles ont évolué au rythme des marées. De Riantec à Ploemeur, la pêche à la sardine et l’industrie du poisson et de la construction navale étaient dominantes au XIXe siècle. Jusqu’en 1940, Groix était le premier port français d’armement thonier et comptait cinq conserveries.

  Port de pêche de Lorient

 

Une histoire militaire

Emplacement stratégique, la rade de Lorient possède un riche passé militaire. Port-Louis sera désignée en 1618 ville royale pour la Marine et Richelieu y fera agrandir la citadelle érigée par les Espagnols. Lorient devient arsenal royal en 1770. Lanester est née de la construction navale militaire. Cette situation stratégique marque l’histoire de l’agglomération. A partir de 1941, les nazis construisent la Base de sous-marins qui sera à l’origine de la destruction des villes de Lorient et de Lanester par l’aviation alliée en 1943. En août 1944, la France est en partie libérée mais dans la région lorientaise les Allemands continuent à se battre et forment un réseau défensif qu'on appellera "la poche" de Lorient, de la Laïta à la presqu'île de Quiberon. Elle est défendue par plus de 26 000 hommes appuyés sur 400 ouvrages fortifiés. Il faudra attendre le 10 mai 1945 pour que la reddition allemande ait lieu. Cette période de l'histoire marquera les paysages et la mémoire collective. Elle n'est pas sans lien avec un fort esprit de solidarité qui est à l'origine de la construction de l'intercommunalité.

2000 : naissance de la Communauté d’Agglomération

La loi Chevènement du 12 juillet 1999, relative à la coopération intercommunale, supprime les districts et crée les communauté d’agglomération, réservé aux ensembles de plus de 50 000 habitants d’un seul tenant et sans enclave autour d’une commune centre de plus de 15 000 habitants. Le District du Pays de Lorient devient donc la Communauté d’Agglomération du Pays de Lorient, le nom officiel aujourd’hui de l’intercommunalité qui regroupe 19 communes (adhésion de Locmiquélic en 2011).

 


 

Les grandes dates de l’intercommunalité

  • 11 décembre 1973 : création du SIVOM du Pays de Lorient qui regroupe les communes de Caudan, Lanester, Lorient, Larmor-Plage, Plœmeur, Quéven. Ses compétences s’appliquent aux transports, à la sécurité incendie, au traitement des déchets
  • 1980 : Création du chenil-fourrière
  • 1987 : Premier plan de déplacements urbains (PDU)
  • 1988 : Création de la Sellor, société d'économie mixte de gestion des ports de plaisance et d’équipements publics de loisirs
  • 1989 : Ouverture de la gare d'échanges à l'Orientis
  • 22 novembre 1990 : le District succède au SIVOM
  • De 1991 à 1999, onze nouvelles communes adhèrent : Pont-Scorff, Gestel, Inzinzac-Lochrist, Hennebont, Guidel, Port-Louis, Gavres, Riantec, Brandérion, Cleguer , Groix et Port-Louis
  • 1993 : Mise en place du plan local d’insertion pour l’emploi (PLIE)
  • 1995 : l’Université de Bretagne Sud ouvre ses portes à Lorient
  • 1996 : Création des premières liaisons maritimes vers Gâvres et Port-Louis
  • 1997 : Signature du premier plan local de l’habitat (PLH)
  • 1999 : Lancement du projet Triskell, la voie prioritaire aux bus
  • 2001 : Début de la collecte sélective des déchets ménagers
  • 2002 : Signature de la Charte de l’environnement et du développement durable
  • 2003 : Premier Salon Terre! à Lanester sur le développement durable.
  • 2005 : Ouverture de l'Unité de traitement biologique des déchets à Caudan
  • 2007 : Inauguration du Pont des Indes et ouverture du réseau Triskell
  • 2008 : Ouverture de la Cité de la voile Eric Tabarly
  • 2009 : Inauguration du nouveau port de la base de sous-marins
  • 2011 : Démarrage du chantier de la Maison de l’Agglomération
  • 2012 : Lorient Agglomération lauréat des Rubans du développement durable pour son Agenda 21 et Plan climat
  • 2014 : Une agglomération à 25 communes
    La communauté de communes de la région de Plouay  et Lorient Agglomération ont fusionné le 1er janvier pour donner naissance à une nouvelle intercommunalité de 25 communes et 204 500 habitants. Cette fusion est la conséquence de la réforme territoriale votée en 2010 qui a prévu la simplification de la carte intercommunale dont l’objectif était de réduire le nombre communautés de communes et de communautés d’agglomération.




 
 Ok
Recherche avancée

Volvo Ocean Race

 





 


Les Nouvelles, n°19

 
 
Les Nouvelles
 
 

Retrouvez le magazine de l'agglomération

 

 


Lorient Agglomération Express n° 49

 
 
Lorient Agglomération Express
 
 

Retrouvez les publications de Lorient Agglomération

 


An Oriant Tolpad
ActualitésPlan du siteContactsMentions légales / Crédits
 
 Contenu mis à jour le 14-jan-2014 à 11h05